Aller au menu de navigation principale Aller au moteur de recherche Aller au contenu Aller au pied de la page

Commémorations

Commémoration de la libération d'Aubry

Libération d'Aubry - Cérémonie 2009Libération d'Aubry - Cérémonie 2009Libération d'Aubry - Cérémonie 2009

Commémorer c'est refuser de voir un moment de l'histoire retourner dans le commun de l'histoire, connu des seuls spécialistes, c'est forcer les hommes à garder dans leurs souvenirs, près de leur coeur, un événement, une chose que le temps éloigne.

Ainsi, chaque 2 septembre, les aubrysiens se réunissent pour célébrer le l'anniversaire de la libération de notre commune.

Cette date a une signification particulière pour tous les Aubrysiens, qu'ils soient ou non de souche. Des souvenirs encore très vivants sont présents dans les esprits des plus anciens qui évoquent cette journée en ressentant encore la violence des sentiments qui les ont submergé, il y a près de 70 ans.

Ils sont encore imprégnés du bonheur de l'instant passé, de la difficulté à croire en la fin d'un cauchemar de plus de quatre années, de l'explosion de leur joie, de la tristesse pour ceux qui sont morts, de la tristesse pour la famille de Théophile Brassart, jeune résistant aubrisyen mort quelques jours plus tôt, et du sentiment de retour à la vie.

Ils se souviennent de leur soulagement, du début d'un nouveau grand espoir, du retour de l'envie de construire des projets, d'un ferment pour une nation et pour une Europe qui ont payé un lourd tribu à la guerre et à la barbarie..

Ces heures là doivent rester des heures inoubliables. Nous ne devons jamais oublier tous ceux qui ont offert leurs vies, tous ceux qui ont pris des risques en résistant, qui ont caché des soldats et des civils recherchés par les nazis ou qui par des gestes simples ont apporté leur pierre à la résistance (se taire, aider, transmettre un message, ....)

1944-2012 : 68 années. Nous ne parlons pas d'un temps si lointain, nous parlons de l'histoire que nous avons vécue, de celle de nos parents et de nos grands-parents.

A nous tous, et non seulement aux anciens combattants et élus, d'entretenir le souvenir de cette libération comme le symbole de notre liberté actuelle.

Commémoration de l'armistice - 11 novembre

Commémoration armistice - 2009Commémoration armistice - 2009Commémoration armistice - 2009Commémoration armistice - 2009Commémoration armistice - 2009Commémoration armistice - 2009Commémoration armistice - 2009Commémoration armistice - 2009Commémoration armistice - 2009Commémoration armistice - 2009Commémoration armistice - 2009Commémoration armistice - 2009Commémoration armistice - 2009Commémoration armistice - 2009Commémoration armistice - 2009Commémoration armistice - 2009Commémoration armistice - 2009

Les derniers acteurs de la guerre de 14-18 ont disparu. Le dernier poilu français est décédé en 2008.

Est ce à dire que la Grande Guerre appartient définitivement à l'histoire alors même que la France et l'Europe d'aujourd'hui en portent toujours les stigmates ?

Le Monument aux Morts devant lequel chaque année nous nous réunissons en est une des preuves.

Et même si ce monument fait partie du paysage familier de ceux qui se rendent au cimetière, la longue liste gravée des noms de cette jeune génération fauchée par la guerre nous parle encore près de 100 ans après la signature de l'Armistice, le 11 novembre 1918. Certes, certains noms ne sont plus répandus dans la commune, mais à leur évocation, l'un ou l'autre reconnaît son grand-père, arrière grand-père ou un grand-oncle.

La présence citoyenne d'habitants, des anciens combattants, du conseil municipal d'enfants, d'autres enfants et enseignants des écoles primaire et maternelle, de la fanfare témoigne de l'attachement des aubrysiens à cette commémoration du 11 novembre 1918.